08 mai 2012

Avant de connaître les nominations rue de Valois : la politique du livre de François Hollande

La politique est la compagne de François Hollande. Mais, on le sait, le football est sa passion : différents témoins du portrait diffusé ce soir sur France 3 (« François Hollande : comment devenir président », de Stéphanie Kaïm et Denis Jeambar) le confirment.
Dans ce documentaire, il fut dit que le nouveau président « lit peu de fictions ».


Raison pour rappeler ici les principales mesures culturelles contenues dans son programme, dans les différents comparatifs des médias… et dans ses déclarations récentes. Lui qui, bien sûr, se rend chaque année à la Foire du Livre de Brive.
Ce, alors que les trois noms les plus cités pour obtenir le marocain de la culture sont :
  • David Kessler, ancien directeur de France Culture, puis directeur général délégué de radio France, et actuellement directeur des Inrockuptibles et du Huffington Post français
  • Christophe Girard, adjoint à la Culture de Bertrand Delanoë
  • Olivier Poivre d’Arvor, actuel directeur de France Culture
Les deux derniers ayant clairement esquissé leur programme respectif en faisant paraître un ouvrage en janvier.

TVA

François Hollande l’a redit lors de l’émission « Dimanche+ » le 29 avril, et cela figure dans son programme : il remettra la TVA sur les livres à 5,5 %. Il fera de même pour la billetterie.




Librairies

Pour endiguer la crise que traversent la plupart des librairies depuis l’avènement de la dématérialisation, il mettra en place :
  • la création d’un fonds de soutien provenant des ventes en ligne
  • un encadrement des loyers pour les librairies situées en centre ville, ou leur permettre d’exercer un droit de préemption
  • le développement d’un portail numérique pour la distribution des livres, commun aux librairies et aux maisons d’édition

Hadopi

Le projet du PS prévoit d’abroger la loi, et de la remplacer par une autre « qui conciliera la défense des droits des créateurs et un accès aux oeuvres par Internet facilité et sécurisé »

CNL (Centre National du Livre)

Là, c’est très vague : « Le PS réfléchit à la réforme du CNL » et « souhaiterait notamment augmenter l’enveloppe du CNL de 4 millions d’euros pour la numérisation des oeuvres sous droits ».
On attend avec impatience de nouveaux chapitres.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire