24 décembre 2012

2012 : le petit Zlatan Noël, ce géant qui explose tous les montants

«Trop grand pour la Ligue 1», «Nouveau superhéros des Guignols», «Air Zlatan», «zlataner», Parfum «Eau de Zlatan» : Ibrahimovic est devenu, on le sait, la nouvelle vedette des Guignols de Canal. Comme ils l’avaient fait il y a plus de vingt ans avec la World Company, comme ils l’avaient fait avec l’omniSarkosy ministre puis président, les auteurs de la séquence latex quotidienne ont su trouver une déclinaison à la mesure de ce que représente l’attaquant suédois, de son ego stratosphérique, de son pouvoir marketing, de sa taille. Le voici quasiment devenu un nouveau Père Noël.

Arrivé à Paris en juillet, Zlatan Ibrahimovic est devenu un Zlatan de latex en septembre. Il a illico décliné une personnalité et un vocable propre. Unique, en fait, puisque basé sur un seul mot, nom, adjectif, verbe, marque : son prénom. Il marque des « zlatan », « zlatane » ses adversaires à lui tout seul dans le jeu Fifa 2013, voyage sur « Air Zlatan », avant de rentrer « zlataner » sa femme. Par ailleurs, il « suicide » lui-même un chômeur en fin de droits, il supplée le père Noël, il se crée son rôle dans « Hobbit ». On sait que le vrai Ibrahimovic adore son clone, et se fait régulièrement traduire les sketches des Guignols le concernant.

Bref : en 2007, dans la rue comme dans les cours de récré, on y allait de son « Cool cool, lexomi-mil » sarkozien, cette année on zlatane.

Après la marionnette, les dance-floors. Le géant suédois vient en effet de se voir composer un tube parodique : « My name is Zlatan », concocté par l’humoriste Al’Pach. Dans Le Parisien, l’auteur avoue avoir eu l’idée après le fameux après le fameux retourné acrobatique contre l’Angleterre. Le titre est téléchargeable sur iTunes, où il devrait faire un carton.

En période de trêve hivernale en Ligue 1, Zlatan travaille toujours les esprits. C’est le grand Zlatan Noël.

 

 

A lire aussi sur le Pop Corner :
>> Quelques détails sur « Moi, Zlatan Ibrahimovic », nouvel épisode de la zlatanmania

>> Salaires du foot : le PSG en haut de l’affiche nationale… et mondiale

Aucun commentaire:

Publier un commentaire