20 novembre 2013

Nouveau maillot des Bleus : Nike rend hommage à ceux de 1958

C’était quelques heures à peine après la victoire (3-0) de la France devant l’Ukraine. Pendant que les joueurs fêtaient la qualification présente dans un club parisien, Nike pensait déjà au Brésil et communiquait déjà la nouvelle campagne de l’équipe de France : «Provoque le destin»
La firme américaine communiquait surtout le prochain maillot Domicile des Bleus.

Celui qu’ils porteront à la coupe du monde, et qui devrait être inauguré lors du match amical France – Pays-Bas du 5 mars 2014, le prochain match des Bleus.

 

 

Il est encore plus sobre que son prédécesseur, que les Français portaient depuis l’Euro 2012.
Comme tous ceux que Nike a conçus pour la sélection française depuis 2011 (début du contrat entre l’équipementier et la FFF, jusqu’alors en partenariat historique avec Adidas), il allie tendance du moment, streetwear, urban wear, et design sportif.

 

Comme tous les équipements sportifs conçus de nos jours, il est à la fois un maillot (porté en compétition) et un vêtement (un produit dérivé destiné à être porté par tout le monde partout, tout le temps).

 

Nouveau coq

 

Sur le poumon droit, la virgule Nike. Sur le gauche, on remarque d’emblée que ce n’est plus le même coq qui est au cœur. Le communiqué de presse (envoyé vers trois heures du matin) de préciser :

L’authentique coq français est brodé juste au dessus du cœur et sur le bas du numéro du joueur

 

Un coq tourné dans l’autre sens, d’ailleurs : il regarde à droite. Là où il a toujours regardé, jusqu’au début des années 2000 où Adidas et la Fédération avaient changé la direction de son regard (observez attentivement l’évolution des maillots des Bleus, vous le remarquerez…). Il retrouve donc, dans ce maillot Home du moins, sa visée historique.

 

 

L’esprit de 58

 

Ce nouveau maillot est aussi, tendance mode du moment, très rétro. Mais il fait appel à la mémoire du foot français. Et pas à n’importe quelle date. C’est 1958 qu’il interpelle. La première grande date des Bleus, qui participaient cet été là, en Suède, à leur cinquième coupe du monde. C’était aussi l’époque du grand Stade de Reims, qui fut la première grande épopée du football français.
Cet été là, donc, les Bleus terminèrent la compétition sur le podium, après une élimination en demies face au Brésil de Pelé et Garrincha. Cette troisième place de l’équipe de France fut le fait de la génération Kopa, Fontaine, Piantoni, Marche, Jonquet. Et du sélectionneur Albert Batteux, qui était aussi l’entraîneur… de Reims, dont l’équipe formait l’ossature de la sélection.


En 2014 au Brésil, c’est cette histoire que devront porter Ribéry, Lloris, Pogba, etc. Nike de préciser dans son communiqué :

Le nouveau design du blason s’inspire de celui présent sur le maillot de 1958, une façon d’exprimer la volonté des joueurs de ressentir l’héritage et l’histoire du football français

 

 

Col et denim : la tendance du moment

 

On remarque aussi un col blanc très « rugby », un drapeau à l’intérieur du cou de chaque maillot

On espère que la bande à Didier Deschamps imitera ses illustres aînés avec ce nouveau maillot, qui marque sa différence avec un col blanc très « rugby ».
Autre nouveauté, cette fois carrément tendance : le denim, déjà lancé par Adidas avec le maillot Away de l’OM, est la matière du nouveau maillot bleu. L’équipementier l’illustre ainsi :

 

Cette année, l’inspiration des designers Nike est venue de l’histoire de la ville de Nîmes. Cette cité que l’on surnomme “la Rome française” est en effet le berceau du “denim” qui tire lui‐même son nom de cette cité. L’histoire raconte que les paysages nîmois ont inspiré la toile de jean brute ainsi que les châles de soie portés partout dans l’Europe du XVIIIème siècle. C’est ce paradoxe entre la toile brute et la soie élégante qui a poussé les designers Nike à créer ce maillot aux inspirations historiques et contemporaines

Nike a évidemment pensé aux fêtes : le maillot sera en vente dans les boutiques à partir du 6 décembre. Le maillot authentique (le même que celui des joueurs) coûtera 120 euros, quand le « replica » (moins technologique) sera accessible contre 85 euros.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire