08 avril 2014

Lola Lafon prix de la Closerie des Lilas 2014

C’était un de nos TTGC (Très Très Gros Coup de Coeur) de la rentrée de janvier, et la voilà décorée : ce soir, Lola Lafon se verra remettre le Prix de la Closerie 2014 pour sa « Petite communiste qui ne souriait jamais » (Actes Sud). Ce, dix jours après avoir été sélectionnée sur la liste du prix du Livre Inter....

Le jury s’est réuni ce mardi midi, et les palmes seront remises ce soir, dans la toujours très courue et très rock soirée au restaurant parisien qui honore ce prix, la Closerie.

Le « jury permanent » de ce prix né en 2007 est constitué de : Emmanuelle de Boysson (auteur), Jessica Nelson (auteur – conseiller littéraire de l’émission « Au Field de la Nuit » sur TF1), Adélaïde de Clermont Tonnerre, Carole Chrétiennot (cofondatrice du Prix de Flore), et des écrivains Stéphanie Janicot et Tatiana de Rosnay.

Ces jurées s’entourent chaque année d’un « jury invité », tournant et constitué de people. En 2014, ces sièges furent attribués à : Cécilia Attias, Roselyne Bachelot, Lydia Bacrie, Mireille Darc, Anne Michelet, Mazarine Pingeot, Daphné Roulier, Amanda Sthers, Karine Tuil.

 

Cette année, les finalistes furent :

  • « Le colonel et l’appât 455″ de Fariba Hachtroudi (Albin Michel)
  • « Buvard » de Julia Kerninon (La Brune au Rouergue)
  • « La petite communiste qui ne souriait jamais » de Lola Lafon (Actes Sud)
  • « Dans la remise » d’Inès Benaroya (Flammarion)
  • « Réparer les vivants » de Maylis de Kerangal (Verticales)

 

 

Lola Lafon l’a emporté d’une voix : huit suffrages pour elle, sept pour la deuxième, à savoir Inès Benaroya pour « Dans la remise » (Flammarion). Elle succède à Alice Zeniter, qui l’avait emporté l’an dernier. Avant de se voir décernée le prix du Livre Inter…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire